Wow! Deja plus d'un mois que je n'ai pas touché à mon blog... Le temps passe vite Pour me rattrapper description d'une journée type, par exemple celle d'aujourd'hui histoire de donner dans l'originalité.

Ma journée commence quand le portable sonne, ou vibre, je ne me souviens jamais... Il m'arrache de mon profond sommeil quelque part vers 9 heures et demi je l'éteins, me rendors pour me relever 10 minute avant le début de mon premier cours - une vieille habitude - vers 10h20 donc j'ai le temps de me préparer rapidement, d'enfourcher mon vélo et de foncer à toute allure à l'autre bout du campus - cette fois je suis à l'heure.

Au programme Geotechnical Design, aujourd'hui on présente un projet de groupe. Le jeu est simple, on est 6 étudiant dans ce cours - je suis le seul étranger dans 3 cours sur 5 dont celui ci - il y a 3 groupes de deux qui doivent préparer une solution pour un cas posé par le prof, cette fois c'était renforcement de sol dans un temps plutot limité - un genre d'appel d'offre. Chaque groupe présente sa solution puis on s'assoit en rond et le jeu de massacre peut commencer. La principale originalité de ce projet vient du fait que le prof ne se charge pas de nous casser à la fin de la présentation comme il en est la coutume en France, à la place c'est aux élèves de montrer du doigt les défauts des autres groupes afin de mettre en valeur son projet ce dans la pure tradition de la compétition à l'école coréenne. Au final moi et mon collègue coréen avons pris assez cher puisque notre solution coutait dix fois moins cher que celle des autres groupes!

Puis viens la pause midi, après le repas pas le temps de remonter car je reprends les cours à 13h, à la place je patiente en salle de repos : canapés, et PCs avec installé le starcraft de rigueur.

13h je me rends à mon cours les élèves sont là, pas le prof, il est encore en conférence à Seoul cours déplacé à 19h. Je passe donc mon après midi libre jusqu'à 17h30 pour mon entrainement quotidient de Taekwondo, une fois l'entrainement fini je snacke sur un samgak-kimbap et je file au batiment de génie civil.

'Structural Stability' derrière ce titre assez peu évocateur, du flambement sous toutes ses formes, je me plaignais souvent du fait de ne pas exploiter les acquis du premier cycle en département, là je suis servis: des intégrales à en faire planter Maple, des équa diffs matin midi et soir, même Taylor est de la partie et on se permet aussi d'inviter Cauchy-Schwartz pour passer un coup de main. Autant dire que oui, si vous avez suivi vous l'aurez deviné ce cours est très ardu! Et of course exam le plus dur de ma vie, j'ai failli mourir, c'est dire... J'arrive un peu en avance, le temps de voir arriver les teaching-assistant effacer plus proprement un tableau qui l'était déjà pour leur grand ô-prof-sama. Je récupère le 'handout material' de la soirée : au menu, flambement d'un anneau soumis à un champs de force hydrostatique... Arrive enfin le Robert D. puissance 10 local. On est 7 dans la salle, encore une fois je suis le seul étranger mais aussi le seul non-phd-student, quand on est un nombre aussi faible d'étudiant on à aussi intéret à montrer qu'on suit et surtout on se tait, on est à quelques années lumières de l'amphi Freyssinet. Le cours se termine, cette fois le prof n'a pas profité du fait qu'on soit le soir pour faire dépasser la durée de son cours de trois quart d'heure. Les élèves en choeur gratifient le prof d'un bon 'gamsa hamnida' - merci - et on est libre.

Sans rapport: